L’UNESCO recrute un Expert-Conseiller Technique – Appui aux réformes du système éducatif

L’Objectif de Développement Durable N° 4 (ODD-4) vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». Plus ambitieux que l’objectif Education Pour Tous (EPT) défini à Jomtien en 1990 et décliné en stratégie au forum de Dakar en 2000, l’ODD-4 prône la scolarisation universelle au-delà de l’enseignement primaire pour inclure le secondaire, en recommandant 9 années de scolarisation obligatoire et gratuite.

Dans leurs efforts pour la scolarisation universelle, nombreux sont les pays en développement, notamment ceux d’Afrique subsaharienne, qui ont initié des reformes visant à accélérer les progrès vers cet objectif, en particulier à travers la gratuité de l’enseignement de base.

A l’instar des autres pays africains, la RDC a inscrit la gratuité de l’enseignement primaire dans la Constitution du 18 février 2006. La gratuité est également rappelée dans La Loi-Cadre de l’Enseignement National (11 février 2014) dont l’Article 43 stipule : « l’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics ».

Depuis 2010, la RDC s’est résolue à rendre effective la gratuité de l’enseignement en ciblant cinq actions prioritaire à mener dont: (i) la suppression progressive des frais scolaires directs supportés par les parents pour la scolarisation de leurs enfants dans les écoles publiques conventionnées et non conventionnées; (ii) l’identification et l’intégration des enfants exclus du système scolaire ; (iii) la réduction des disparités géographiques et des inégalités entre les sexes ; (iv) l’accroissement des capacités d’accueil ; (v) l’appui aux communautés locales pour le développement de l’éducation préscolaire en vue de faciliter le passage vers l’enseignement primaire.

Aussi, à son arrivée au pouvoir en janvier 2019, le Président Felix Tshisekedi a fait de la gratuité de l’enseignement primaire un des objectifs phares de son mandat, dans un cadre général de revitalisation et de l’amélioration des performances du système éducatif national. C’est dans ce contexte que la RDC a sollicité l’aide de l’UNESCO pour un appui technique à la mise en oeuvre de cette réforme éducative, en vue de réaliser la gratuité de l’enseignement de base.

Tâches de l’expert consultant

Sous l’autorité du Chef de Bureau et Représentant de l’UNESCO à Kinshasa, la supervision directe du Spécialiste de l’éducation du Bureau de Kinshasa et en étroite collaboration avec les Spécialistes de l’éducation du Bureau Régional de Yaoundé, l’expert/e – consultant/e servira en tant que conseiller technique auprès du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) en vue de contribuer aux efforts du Gouvernement pour la réalisation des cibles de l’objectif de développement durable N° 4 (ODD4) à l’horizon 2030 et de la Stratégie continentale de l’éducation pour l’Afrique de l’Union Africaine (CESA, 2016-2025), avec un accent particulier sur les réformes éducatives en cours, notamment celles relatives à la gratuité de l’enseignement primaire ainsi que celles visant l’amélioration des performances, la qualité et l’équité dans le système éducatif.

Plus concrètement l’expert/e – consultant/e exercera les fonctions suivantes :

Appui à la conception, mise en oeuvre et gestion des politiques et reformes éducatives

  • Appuyer le Ministère de l’EPST dans l’élaboration, la mise en oeuvre et le suivi de ses politiques et stratégies en vue de la réalisation des cibles de l’ODD4 et de la Stratégie Continentale de l’Education pour l’Afrique ;
  • Identifier les besoins d’appui technique et de renforcement des capacités du MEPST dans les domaines d’avantage comparatif de l’UNESCO et faciliter, à travers le Bureau de l’UNESCO Kinshasa, les interventions des entités pertinentes de l’Organisation, notamment le Bureau Régional de Yaoundé, les divisions du Siège et les instituts spécialisés (BIE, IIPE, IICBA, ISU, UIL) ;

Assistance technique et conseils au niveau politique

  • Conseiller et appuyer le Ministre de l’EPST dans la mise en oeuvre des mesures d’accompagnement nécessaire pour la réussite de la réforme de la gratuité de l’enseignement, y compris la mise en place d’un mécanisme rigoureux de suivi-évaluation et redevabilité ; le soutien aux enseignants ; l’assurance-qualité des enseignements et des apprentissages.
  • Appuyer le MEPST dans le suivi permanent des mesures d’accompagnement (de la gratuité scolaire) mise en place, notamment en ce qui concerne leur pertinence, leur efficacité/efficience, et leurs effets au sein du système scolaire, avec un accent particulier sur les effets sur la qualité, l’inclusion, l’équité, l’égalité des sexes;
  • Initier des conseils pertinents au niveau politique et stratégique, en rapport avec les réformes éducatives encours et projetées, à l’intention du MEPST et des partenaires, en usant des données et des informations fiables, dans une perspective comparative (en mettant en exergue les expériences réussies ailleurs et les bonnes pratiques) ;
  • Exploiter les résultats des recherches et des études récentes relatives aux réformes éducatives (y compris celles liées à la gratuité) afin d’élaborer des recommandations utiles pour le Ministère et les partenaires techniques et financiers ;
  • Assurer la participation de l’UNESCO aux dialogues politiques sur l’éducation et lors de la formulation des politiques/stratégies de l’éducation, y compris la réforme relative à la gratuité de l’éducation.

Réseautage, communication, production et gestion des connaissances

  • Contribuer au développement de réseaux pour la promotion de l’éducation, tant au niveau national, régional qu’international au profit du MEPST ;
  • Appuyer le MEPST dans la planification, l’élaboration et la mise en oeuvre des stratégies et des activités de sensibilisation et de plaidoyer pour le développement de l’éducation ;
  • Participer à la production et au partage des connaissances sur la situation et les tendances de l’éducation dans les pays, en rapport avec les réformes éducatives en cours, en particulier celle relative à la gratuité scolaire ;

Création/renforcement des partenariats et mobilisation des ressources

  • Appuyer le MEPST dans la création et/ou le développement des partenariats multi-niveau et/ou multi-acteur, y compris avec le secteur privé, en vue de l’accélération des progrès vers les objectifs éducatifs du secteur ;
  • Elaborer le volet technique des conventions, mémorandum d’entente, et documents de projet avec les différents partenaires techniques et financiers ;
  • Prendre part aux réunions du Groupe local des partenaires de l’éducation, du groupe thématique Education, des différents Comités de concertation et des ateliers et séances de travail organisés par le secteur de l’éducation ;
  • Explorer et développer des mécanismes de financement innovants/alternatifs et des opportunités de mobilisation de ressources.

Compétences

Le/la candidat/e retenu/e devra démonter qu’il/elle possède les compétences suivantes :

Compétences de baseCompétences managériales
  • Responsabilité
  • Conduite et gestion du changement
  • Communication
  • Réflexion stratégique
  • Travail en équipe
  • Prise des décisions importantes
  • Créativité
  • Création des partenariats
  • Obtention de résultats
  • Guider et autonomiser les autres
  • Planification et organisation
  • Gérer les performances
  • Amélioration en continu des connaissances

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO

Qualifications requises

Education

  • Un diplôme universitaire de niveau Master ou équivalent dans le domaine de la planification de l’éducation, de l’économie, du développement ou tout autre domaine pertinent des sciences sociales.

Expérience professionnelle

  • Au moins 10 ans d’expérience dans les domaines de l’analyse, la planification, la gestion et l’évaluation des projets et programmes d’éducation dont au moins trois (3) années d’expérience acquises au niveau international ;
  • Expérience avérée dans les domaines d’assistance technique pour les réformes éducatives, de suivi-évaluation des programmes et de mobilisation des ressources.

Savoir-faire et compétences

  • Très bonnes connaissances du fonctionnement des systèmes éducatifs dans le contexte des pays en développement et d’Afrique en particulier ;
  • Capacité à concevoir et élaborer des notes conceptuelles et des documents de projets et des études sectorielles ;
  • Très bonne connaissance des principaux bailleurs de fonds dans le domaine de l’éducation ;
  • Capacités d’établir des partenariats stratégiques et de mobiliser des ressources ;
  • Capacité avérée de leadership, de gestion et de supervision d’équipes, y compris dans des contextes multiculturels ;
  • Excellentes capacité d’analyse stratégique, d’organisation, de coordination et de réseautage ;
  • Capacité à effectuer régulièrement des missions en particulier dans des contextes divers et difficiles;
  • Capacité à travailler sous pression et à respecter les échéances ;
  • Excellentes aptitudes de communication orales et écrites ;
  • Maitrise de l’outil informatique, notamment de la suite MS Office (Word, Excel, Outlook, PowerPoint, etc.).

Langues

  • Excellente connaissance du français et bonne connaissance de l’anglais.

Qualifications souhaitables

Education

  • Un diplôme universitaire supérieur (Ph. D ou équivalent dans un domaine pertinent pour l’analyse des politiques éducatives, comme les politiques publiques, la sociologie de l’éducation ou l’économie de l’éducation).
  • Une formation professionnelle certifiée dans les domaines du diagnostic sectoriel, de l’analyse des politiques éducatives, de la planification ou du financement de l’éducation.

Savoir-faire et compétences

  • Expérience confirmée dans l’analyse des politiques éducatives, la planification de l’éducation et la conduite des réformes éducatives.
  • Expérience professionnelle dans le système des Nations Unies ou dans d’autres organisations internationales dans le domaine de l’éducation.
  • Capacité à utiliser des méthodes quantitatives, des données et des preuves pour l’analyse, la formulation des stratégies et les conseils/recommandations au niveau politique.
  • Bonnes connaissances des problématiques du développement durable (ODD4 en particulier), de l’économie verte, de l’utilisation de nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle en lien avec l’éducation et la formation.

Les candidatures sont à déposer au bureau de l’UNESCO, situé au numéro 2 de l’avenue de Ambassadeurs, Commune de la Gombe ou par mail à [email protected] avec copie à [email protected]

 

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram l'actualités internationale  👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram les informations ; Buzz et autres 

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - L'UNESCO recrute un Expert-Conseiller Technique - Appui aux réformes du système éducatif Loading ...

Laisser un commentaire