L’UNICEF Recrute : 01 Spécialiste de la Santé au Bénin

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.
Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.
Et on n’abandonne jamais.
Pour chaque enfant, Santé

Contexte organisationnel

Le Bénin est une démocratie stable en Afrique de l’Ouest avec une population socialement et culturellement diversifiée, actuellement estimée à plus de 11 millions, dont 51 % d’enfants et 25,6 % d’adolescents. La majorité de la population (55,4 %) vit en zone rurale, bien que le pays connaisse une urbanisation rapide (3,67 % par an). Le contexte national est marqué par l’engagement du Gouvernement à mettre en œuvre les Objectifs de Développement Durable et le Programme d’Actions du Gouvernement 2016-2021. L’analyse du chevauchement multiple des privations de 2016 a révélé que 43 % des enfants vivaient dans des ménages pauvres et 64,5 % étaient privés d’au moins trois besoins essentiels (santé, nutrition, éducation, assainissement, etc.). La pauvreté infantile multidimensionnelle touche plus d’enfants que la pauvreté monétaire. Les enfants les plus démunis vivent dans des ménages ruraux, pauvres, nombreux et/ou dirigés par une personne peu scolarisée. Les enfants vivant dans certains départements du nord et du centre du Bénin souffrent plus de privations qu’ailleurs dans le pays. Des investissements importants dans les secteurs sociaux prioritaires ont été réalisés par le pays au cours des dernières années. À l’heure actuelle, la santé (7 %) et l’éducation (23 %) représentent ensemble environ 30 % des dépenses publiques annuelles.
Il y a eu des améliorations notables dans la couverture des services de santé et l’accès à l’eau potable. Entre 2011 et 2016, les taux de mortalité néonatale, infantile et des moins de cinq ans sont passés respectivement de 32, 67 et 125 à 31, 63 et 98 décès pour 1 000 naissances vivantes, bien que des disparités importantes subsistent. Les taux de mortalité sont les plus élevés parmi les enfants les plus pauvres, ceux dont les mères sont moins éduquées et ceux qui vivent dans certains départements du nord où se trouve le bureau extérieur et du centre du pays. Selon un rapport de l’UNICEF, le Bénin devra au moins doubler son rythme de progression pour atteindre l’objectif de développement durable en matière de mortalité néonatale d’ici 2030. Le paludisme, la diarrhée et les infections respiratoires aiguës sont à l’origine de 37,8% des décès d’enfants de moins de cinq ans. La proportion d’enfants complètement vaccinés à l’âge de 12 mois est restée inchangée à 41 % depuis 2006. Le taux de transmission mère-enfant du VIH s’élève à 6,7 %. Environ 37 pour cent des formations sanitaires rurales disposent d’équipements de base, contre 55 pour cent dans les zones urbaines. La malnutrition chronique reste élevée (34 %). Le retard de croissance est plus de deux fois plus susceptible d’affecter les enfants vivant dans les ménages les plus pauvres (46 %) et dans certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux vivant dans les ménages les plus riches (18 %). L’accès à des installations sanitaires améliorées est faible (14 %), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région. Le taux de transmission mère-enfant du VIH est de 6,7 %. Environ 37 pour cent des formations sanitaires rurales disposent d’équipements de base, contre 55 pour cent dans les zones urbaines. La malnutrition chronique reste élevée (34 %). Le retard de croissance est plus de deux fois plus susceptible d’affecter les enfants vivant dans les ménages les plus pauvres (46 %) et dans certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux vivant dans les ménages les plus riches (18 %). L’accès à des installations sanitaires améliorées est faible (14 %), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région. Le taux de transmission mère-enfant du VIH est de 6,7 %. Environ 37 pour cent des formations sanitaires rurales disposent d’équipements de base, contre 55 pour cent dans les zones urbaines. La malnutrition chronique reste élevée (34 %). Le retard de croissance est plus de deux fois plus susceptible d’affecter les enfants vivant dans les ménages les plus pauvres (46 %) et dans certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux vivant dans les ménages les plus riches (18 %). L’accès à des installations sanitaires améliorées est faible (14 %), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région. La malnutrition chronique reste élevée (34 %). Le retard de croissance est plus de deux fois plus susceptible d’affecter les enfants vivant dans les ménages les plus pauvres (46 %) et dans certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux vivant dans les ménages les plus riches (18 %). L’accès à des installations sanitaires améliorées est faible (14 %), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région. La malnutrition chronique reste élevée (34 %). Le retard de croissance est plus de deux fois plus susceptible d’affecter les enfants vivant dans les ménages les plus pauvres (46 %) et dans certains départements, notamment dans le nord du pays, que ceux vivant dans les ménages les plus riches (18 %). L’accès à des installations sanitaires améliorées est faible (14 %), avec des disparités importantes entre les zones urbaines et rurales. Par conséquent, le Bénin a l’un des taux de défécation à l’air libre les plus élevés de la région.
Comment pouvez-vous faire la différence ?
Objet du poste : Sous la supervision directe du chef de bureau de terrain à Parakou avec les conseils techniques de l’équipe du CSD à Cotonou, le spécialiste du CSD est responsable du développement, de la coordination, de la gestion, de la planification et de la mise en œuvre des programmes de santé, nutrition et WASH. prestations de service. Le poste assurera un leadership stratégique dans la fourniture de l’assistance technique du programme, l’innovation et le partage des connaissances dans le secteur pour répondre efficacement aux besoins de développement des enfants et des femmes dans le nord du pays. Responsable d’un soutien technique et programmatique efficace pour faciliter la génération de preuves, les travaux politiques et l’intensification des interventions fondées sur des preuves pour les maladies évitables par la vaccination et le programme de lutte contre le paludisme avec les partenaires gouvernementaux et d’autres parties prenantes ;

Fonctions clés, responsabilités et tâches/tâches connexes

Dans le cadre de l’autorité déléguée et dans le cadre de la configuration organisationnelle donnée, le titulaire fournira un soutien et une supervision à l’équipe CSD du bureau extérieur de l’UNICEF BENIN à Parakou.
1. Une analyse, une contribution et un soutien sectoriels opportuns contribuent à l’analyse de la situation et à sa mise à jour périodique pour une planification, un développement et une gestion efficaces du programme.
Contribue à la préparation de l’analyse de la situation en compilant, analysant et évaluant les informations et en fournissant la contribution technique et le soutien aux interventions pour la survie et le développement de l’enfant (CSD) et sa mise à jour périodique. Prépare la contribution sectorielle au document de programme de pays et à tous les documents connexes (par exemple, recommandation de programme de pays, plans d’action et feuille de résumé de programme de pays). Contribue à la consultation et à la coordination avec les partenaires clés à tous les niveaux.
2. Des contributions de qualité sont apportées à l’élaboration de conseils stratégiques et de stratégies et approches intégrées de la CDD par le biais de la participation et de la collaboration avec des partenariats internes et externes.
Travaille avec d’autres secteurs de l’UNICEF, en particulier la nutrition, le VIH/SIDA, WASH, l’éducation, la protection et la communication des programmes pour assurer l’intégration des programmes de santé, de nutrition et WASH avec d’autres secteurs. Contribue à s’appuyer sur l’expérience intersectorielle et à établir des partenariats pour promouvoir des approches innovantes pour remédier aux goulots d’étranglement du système autour des déterminants des services aux mères, aux nouveau-nés, aux enfants et aux adolescents, en reconnaissant que les résultats en matière de survie et de développement de l’enfant ne sont pas le résultat d’une action dans le seul secteur de la santé.
Participe avec l’UNICEF, le gouvernement, les organisations non gouvernementales (ONG) et d’autres partenaires à l’élaboration de stratégies et d’approches relatives aux services de santé, WASH, de nutrition et de VIH et au renforcement des programmes. Surveille l’état pour assurer la réalisation des résultats stratégiques conformément aux résultats convenus du programme annuel et du programme de pays et adopte des mesures correctives pour atteindre les résultats du programme.
Contribue à l’identification et à l’introduction de nouvelles approches, méthodes et pratiques dans la gestion des programmes dirigés par le gouvernement pour améliorer la prestation de services en mettant l’accent sur les stratégies d’élimination des goulots d’étranglement, l’intensification et la durabilité des interventions et la participation communautaire.
3. Le plan de travail et les résultats sont établis de manière stratégique, le soutien à la mise en œuvre est fourni efficacement et les résultats prévus sont fournis en temps opportun grâce à l’application de l’expertise technique.
En tant que chef fonctionnel et gestionnaire de l’équipe de survie et de développement de l’enfant, exerce un leadership technique et de gestion de programme pour l’élaboration et la mise en œuvre du plan de travail et des produits sectoriels axés sur les résultats ainsi que pour l’administration et le suivi des principales activités innovantes et de modélisation , conformément aux priorités et aux approches stratégiques du programme définies.
S’assure que les résultats et les objectifs sont atteints en temps opportun, grâce à une coordination complète entre les activités et à la collaboration avec les partenaires de mise en œuvre, en fournissant des conseils et un soutien au personnel de CSD.
4. Les innovations et les modèles de démonstration dans les domaines de la santé, de la nutrition, du VIH et de l’EAH sont surveillés et évalués pour l’ajustement, l’accélération et l’amélioration de la prestation et de la durabilité du programme.
Effectue des visites sur le terrain pour suivre les programmes et participe aux examens périodiques des programmes avec les homologues gouvernementaux et d’autres partenaires. Identifie les actions nécessaires pour les ajustements du programme. Fournit des conseils techniques et un soutien aux responsables gouvernementaux et aux partenaires de mise en œuvre dans la planification et la gestion des systèmes de santé, en particulier dans les services de santé maternelle, néonatale et infantile et les programmes de prévention et de contrôle des maladies et assure leur durabilité. Soutenir la maintenance du système d’information pour le suivi de l’équité grâce à des données agrégées géographiques et par sexe.
5. Une assistance technique est fournie au gouvernement, aux ONG et à tous les autres partenaires à divers stades de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation du programme sous-national, y compris le renforcement des capacités du personnel du gouvernement et des ONG.
Fournit un soutien technique aux gouvernements infranationaux et aux ONG dans les étapes de planification, de développement, de mise en œuvre et d’évaluation des programmes/projets de santé et de nutrition.
Identifie les besoins de formation; conçoit et mène des activités de formation et d’orientation pour le personnel et les bénéficiaires du gouvernement et d’autres partenaires concernés, dans le but de renforcer les capacités, d’étendre, de pérenniser les programmes/projets et de reproduire les services.
6. Les capacités du personnel des bureaux de zone sont renforcées grâce à un soutien efficace au renforcement des capacités dans le développement, la mise en œuvre et la gestion des programmes de survie et de développement de l’enfant.
Concevoir et mettre en œuvre un programme de formation/de développement du personnel pour améliorer les capacités du personnel du bureau de pays en ce qui concerne les compétences pour les exigences techniques ainsi que pour le développement, la mise en œuvre et la gestion des programmes CSD. Mener des activités pertinentes d’orientation, d’atelier, de formation et d’apprentissage/de développement du personnel, notamment en s’appuyant sur le soutien technique du bureau de pays et en partenariat avec les agences collaboratrices pour fournir des informations techniques de pointe au personnel.
7. La responsabilité de l’UNICEF et du gouvernement est assurée pour l’aide fournie et non fournie et le décaissement des fonds du programme pour la survie et le développement de l’enfant.
La coordination avec le personnel du bureau de pays sur les activités d’assistance en matière d’approvisionnement et de non-approvisionnement garantit la responsabilité de l’UNICEF, des partenaires gouvernementaux et de tous les partenaires d’exécution. Certifie les décaissements de fonds, en s’assurant que ces activités s’inscrivent dans les plans d’action établis et les allocations budgétaires du programme ; et orienter et former les partenaires d’exécution du gouvernement et de l’UNICEF aux politiques et procédures d’approvisionnement et de non-approvisionnement de l’UNICEF. Surveille l’allocation globale et le décaissement des fonds du programme, en s’assurant que les fonds sont correctement coordonnés, contrôlés et liquidés. Soumettre des rapports de situation financière à la direction conformément aux règlements et aux lignes directrices.
8. Des relations de travail efficaces avec les homologues internes et externes sont maintenues pour le plaidoyer, la coordination technique, le partage d’informations et la mise en réseau des connaissances.
Coordonne les activités et échange des informations et des connaissances avec d’autres programmes pour contribuer à la réalisation des objectifs globaux du programme de pays. Met en place un suivi efficace, une base de données/un réseau de connaissances et des systèmes de rapport pour assurer la disponibilité d’informations/données de programme actuelles et précises, et contribue à l’élaboration de supports et de stratégies de communication pour soutenir le plaidoyer et la participation communautaire pour la santé, WASH et la nutrition ; et d’élargir le partenariat avec toutes les parties prenantes aux niveaux national, régional, communal, communautaire et des ménages ainsi qu’avec les partenaires de financement, y compris le secteur privé, afin de réaliser les priorités du programme national, y compris la réalisation de l’agenda des objectifs de développement durable.
Facilite le partenariat et la collaboration avec des homologues externes, y compris ceux des Nations Unies et des partenaires infranationaux, afin d’améliorer la capacité de collecter et de diffuser des données pertinentes et d’échanger des informations sur l’élaboration et la mise en œuvre de programmes/projets. Facilite l’échange de connaissances, d’informations, d’expériences et de leçons apprises.
9. Des informations pertinentes et stratégiques sont disponibles pour soutenir le programme de survie et de développement de l’enfant par la mise en œuvre efficace d’un système de suivi intégré.
En collaboration avec les collègues du suivi, de l’évaluation et de la communication, effectue un suivi et une collecte de données précis et en temps opportun, et soutient un système de suivi intégré, en consultation avec toutes les parties prenantes concernées.
Se coordonne avec les partenaires pour s’assurer que les systèmes de suivi sont correctement conçus et que la collecte et l’analyse des données issues des visites sur le terrain sont coordonnées et standardisées entre les programmes pour alimenter le suivi des performances du programme.
Fournit une assistance pour les exercices d’évaluation, la revue à mi-parcours du programme, la revue annuelle du secteur et les réunions préliminaires avec les homologues du gouvernement et tous les autres partenaires concernés. Analyse et évalue les données de suivi, s’assure de l’atteinte des objectifs et propose des mesures correctives le cas échéant.
10. Les rapports de programme/projet requis sont préparés dans les délais conformément aux directives et procédures établies.
Contribue à la préparation en temps opportun des rapports annuels sur l’état du secteur et partage des informations avec les partenaires concernés, conformément aux directives et procédures établies. Participe à la préparation de tous les rapports de programme pour la direction, le conseil d’administration, les donateurs, les examens du budget, l’analyse du programme et les rapports annuels.
11. La préparation aux situations d’urgence est maintenue et, dans les situations d’urgence, des réponses d’urgence avec une coordination efficace sont fournies.
Prend en charge le plan de préparation aux urgences relatif à la santé, la nutrition et WASH. En cas d’urgence, aide à surveiller et à évaluer la nature et l’étendue de l’urgence dans la zone assignée, au besoin. Fournit une assistance au bureau de pays pour identifier où un soutien est nécessaire. Conformément aux Principaux engagements pour les enfants (CCC) dans l’action humanitaire, renforce les partenariats avec les acteurs humanitaires de la santé au sein du Comité permanent interorganisations.
12. La coordination quotidienne du programme de santé, WASH, de nutrition dans le bureau de terrain de Parakou et d’autres tâches et responsabilités assignées sont efficacement accomplies.
Coordonner, superviser et gérer le personnel de santé et de nutrition du bureau de terrain de Parakou. Assume toutes les autres tâches et responsabilités assignées selon les besoins de ce poste et fournit les résultats requis.
Impact des résultats : L’efficience et l’efficacité du soutien fourni par le spécialiste de la santé à la préparation, à la planification et à la mise en œuvre du programme facilite l’obtention de résultats concrets et durables qui ont un impact direct sur l’amélioration de la santé des femmes et des enfants les plus marginalisés et les plus vulnérables, en particulier dans le nord du pays du Bénin. Cela contribue à son tour à maintenir et à renforcer la crédibilité et la capacité de l’UNICEF à continuer à fournir des services de programme pour protéger les droits des enfants et à promouvoir une plus grande égalité sociale pour leur permettre de survivre, de se développer et de réaliser leur plein potentiel dans la société.

Qualités de recrutement :

Éducation:

Un diplôme universitaire supérieur dans l’un des domaines suivants est requis : santé publique/nutrition, santé pédiatrique, santé familiale, recherche en santé, santé mondiale/internationale, politique et/ou gestion de la santé, sciences de la santé environnementale, biostatistique, socio-médical, santé l’éducation, l’épidémiologie ou un autre domaine technique pertinent.
Vivre:
Un minimum de cinq ans d’expérience professionnelle dans un ou plusieurs des domaines suivants est requis : planification et gestion de la santé publique/nutrition, soins de santé maternelle et néonatale, ou urgence sanitaire/préparation humanitaire.
Une expérience de travail dans un pays en développement est considérée comme un atout.
Une expérience pertinente dans une agence ou une organisation du système des Nations Unies est considérée comme un atout.

Exigences linguistiques

La maîtrise du français et de l’anglais est requise. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.
Pour chaque enfant, vous démontrez…
Les valeurs de l’UNICEF : soins, respect, intégrité, confiance et responsabilité (CRITA) et compétences de base en communication, travail avec les gens et recherche de résultats.
Les compétences UNICEF requises pour ce poste sont…
[insérer les compétences]
Pour consulter notre référentiel de compétences, rendez-vous ici.
Cliquez ici pour en savoir plus sur les valeurs et les compétences de l’UNICEF.
L’UNICEF s’engage en faveur de la diversité et de l’inclusion au sein de ses effectifs et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leurs origines religieuses et ethniques, y compris les personnes handicapées, à postuler pour faire partie de l’organisation.
L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à des vérifications rigoureuses des références et des antécédents. Les vérifications des antécédents comprendront la vérification des diplômes universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations supplémentaires pour effectuer une vérification des antécédents.
Remarques : La mobilité est une condition de l’emploi professionnel international avec l’UNICEF et une prémisse sous-jacente de la fonction publique internationale.
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.
Date limite : 13 juillet 2021, heure normale de l’Afrique centrale de l’Ouest

POSTULATEUR

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram l'actualités internationale  👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram les informations ; Buzz et autres 

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - L'UNICEF Recrute : 01 Spécialiste de la Santé au Bénin Loading ...

Laisser un commentaire