La BAD recrute 01 Chargé de Transaction Supérieur

LA BANQUE

Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement, qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 81 États membres, dont 54 pays africains (pays membres régionaux).

Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté, grâce à une croissance économique inclusive et durable.

Une société générale Recrute 01 contrôleur sénior de niveau 2

Pour mieux se concentrer sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et réaliser un plus grand impact sur le développement, Cinq grands domaines (High 5) dans lesquels les interventions devront s’intensifier pour accélérer l’obtention de résultats en Afrique ont été définis, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.

LE COMPLEXE

Le Président planifie, supervise et gère les activités du Groupe de la Banque. Sous la direction du Conseil d’administration, le Président pilote les affaires de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement, et gère les opérations et activités conformément aux accords portant création de la Banque africaine de développement et du Fonds africain de développement.

Une société Recrute 01 technicien génie mécanique H/F

LE DÉPARTEMENT QUI RECRUTE

Le Forum pour l’investissement en Afrique (FIA) relève du cabinet du Président. Il assiste le Président dans la planification, la supervision et la gestion de toutes les activités liées à l’exécution efficace et rapide du mandat du Forum pour l’investissement en Afrique.

Le Forum pour l’investissement en Afrique est une plateforme multipartite et multidisciplinaire dédiée à la promotion de projets de partenariats privés et publics-privés à des stades susceptibles d’être financés, à la mobilisation de capitaux et à l’accélération de la clôture financière des transactions.

L’AIF est le marché de l’investissement en Afrique, par l’intermédiaire duquel la Banque africaine de développement et ses partenaires structurent les opérations, sélectionnent les projets de rehaussement du crédit, attirent les co-investisseurs et favorisent les transactions en vue de combler les lacunes de l’Afrique en matière d’investissement.

Les objectifs du Forum pour l’investissement en Afrique consistent à réduire les coûts d’intermédiation, à améliorer la qualité de l’information et de la documentation sur les projets, à accroître les partenariats actifs et productifs entre les gouvernements africains et le secteur privé, ainsi qu’à renforcer l’intégration régionale afin de produire un impact sur le développement. Le Forum donne aux investisseurs l’accès à une plateforme structurée offrant des projets susceptibles d’être financés dans un environnement favorable.

Le Forum pour l’investissement en Afrique facilite la sensibilisation aux opportunités d’investissement en Afrique pour les investisseurs internationaux, les investisseurs à impact social, les investisseurs institutionnels (fonds de pension, fonds souverains et autres), tant au niveau local que mondial.

À lire aussi :
La BAD recrute 01 Chargé supérieur du risque crédit

Il donne l’occasion aux partenaires du Forum pour l’investissement en Afrique de déterminer les besoins en matière d’investissement de ces diverses catégories d’investisseurs, de faciliter la mise en place de structures adaptées et de présenter les succès de l’Afrique en matière d’investissement ainsi que les politiques de nature à attirer ces diverses catégories d’investisseurs qui cherchent à déployer des fonds en Afrique.

Le Forum pour l’investissement en Afrique vise à concrétiser l’approche stratégique proposée à travers ses piliers, tels que définis ci-dessous :

  1. La plateforme — sélectionne, soutient et facilite le montage, la structuration et le bouclage financier des transactions à fort impact dans les secteurs critiques de l’Afrique tout en facilitant le financement de la préparation des projets et des services de conseil directement ou par l’intermédiaire de son réseau de conseillers. Elle comprend une plateforme numérique permettant aux investisseurs et aux promoteurs de projets de présenter leurs intérêts d’investissement et leurs transactions, respectivement.
  2. La place du marché — dirige les initiatives de collaboration efficaces et des tables rondes avec les parties prenantes actuelles comme nouvelles, ce qui renforce les relations et diversifie la base de promoteurs, d’investisseurs et de partenaires.
  3.    Les séances restreintes — rassemblent en présentiel les investisseurs, les promoteurs de projets et les principaux décideurs autour d’une plateforme adaptée aux conversations portant sur les investissements et le bouclage financier des opérations.
  4. Le suivi des transactions — un mécanisme structuré novateur conçu pour faciliter l’évolution des transactions conclues lors des séances restreintes, accélérer les engagements des investisseurs et faire progresser les projets jusqu’au bouclage financier des transactions.
  5.  L’environnement du savoir ou des politiques — vise à promouvoir une réglementation favorable à l’investissement, un climat propice à l’investissement pour éliminer les goulots d’étranglement au bouclage financier des transactions, ainsi que pour diffuser des produits du savoir.

Le Forum pour l’investissement en Afrique fait un suivi de la mise en œuvre des engagements pris lors de l’événement pour s’assurer que les transactions parviennent au bouclage financier, que les politiques sont appliquées et que les goulots d’étranglement sont levés pour faciliter l’exécution des projets au titre du Forum pour l’investissement en Afrique.

LE POSTE

Le Chargé supérieur de transactions a pour mission de soutenir l’équipe chargée des transactions dans la création, la structuration, le suivi et l’avancement des transactions de portefeuille du FIA en assurant une bonne qualité à l’entrée (QaE), ainsi que de soutenir et de conseiller sur les documents techniques, juridiques et financiers d’accueil pour faciliter efficacement les investissements.

Le Chargé de transactions supérieur est également chargé de donner des conseils sur les opérations non souveraines en vue du rehaussement du crédit, de la bancabilité des transactions et de la viabilité financière. Il doit également élaborer des approches structurées pour la conception, la préparation et la réalisation de transactions, de projets et d’initiatives innovants afin de renforcer la qualité des portefeuilles.

À lire aussi :
La BAD recrute 01 Économiste de recherche en chef - Côté d'Ivoire

PRINCIPALES FONCTIONS

Sous la supervision directe du Chef de division, flux de travail en matière de transactions, le Chargé de transactions supérieur accomplira les tâches suivantes :

  • Participer à la vérification financière préalable des nouveaux produits/programmes, menée par le FIA
  • Fournir des services de conseil, de restructuration et de transaction opérationnelle.
  • Mener et examiner les projets d’avis de structuration, présenter les solutions proposées pour les investissements à l’étude, clarifier les avantages et les inconvénients des diverses options de structuration.
  • Coordonner, au moyen d’avis écrits, la rédaction et la révision des documents financiers et de projets.
  • Piloter l’appui au montage des prises de participation au titre des projets du secteur privé, essentiellement au niveau du montage, mais également tout au long du cycle du projet.
  • Coordonner les activités liées à la sélectivité et à l’arbitrage de la réserve de prises de participation ;
  • Superviser la collecte de renseignements opérationnels sur les catégories d’actifs (tendances du marché, analyse comparative, etc.).
  • Examiner le processus et les procédures liés aux opérations du FIA en matière de prises de participation.
  • Piloter les flux de travail définis en ce qui concerne la constitution de la réserve de projets, la préparation des projets, la politique et la réglementation, et les améliorations de crédit, en collaboration avec les collègues du secteur et de la région, afin de faire progresser le Forum pour l’investissement en Afrique.
  • Collaborer avec le département des affaires juridiques afin de s’assurer que toutes les transactions sont assorties de la documentation juridique appropriée et que la clôture financière est réalisée en temps opportun.
  • Aider à analyser, comprendre et se familiariser avec les modèles financiers et économiques préparés par d’autres parties prenantes, notamment les promoteurs/propriétaires de projets.
  • Déterminer les facteurs de conversion appropriés pour relier les contraintes socioéconomiques et les flux de trésorerie financiers dans les modèles.
  • Fournir des conseils en matière de structuration aux Chargés d’investissements en participant activement à la présentation de propositions de financement aux clients/promoteurs, à la négociation de mandats de financement, en soulignant les avantages de la syndication de prêts et des services de cofinancement.

COMPÉTENCES (qualifications, expérience et connaissances) :

  • Au moins un Master 2 en administration des affaires, en finance, en banque ou dans des domaines connexes
  • Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente, dans le domaine du financement du développement, des services financiers, de la mobilisation des ressources, du financement de projets. Avoir une expérience de travail dans les économies de marché en développement/émergentes.
  • Une expérience de travail dans le secteur financier en Afrique ou une expérience approfondie dans une ou plusieurs organisations similaires constituera un atout.
  • Des titres professionnels tels que CFA, FRM, CPA, CA et CMA seront considérés comme un atout majeur.
  • Une expérience préalable dans l’évaluation de financements de projets avec ou sans recours et de prêts aux entreprises dans les secteurs des infrastructures, de l’industrie, de la fabrication, de l’agroalimentaire et des services est nécessaire.
  • Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais ou en français, et de préférence avec une connaissance pratique de l’autre langue, la maîtrise du portugais étant un atout supplémentaire.
À lire aussi :
La BAD recrute 01 Administrateur du plan et chef d’unité (FISR)

Compétences comportementales

  • Grande intégrité dans la prise de décision.
  • Esprit d’équipe et capacité à collaborer efficacement avec toutes les parties prenantes.
  • Excellentes compétences en matière d’organisation, d’administration et de gestion du temps, y compris la capacité de gérer des priorités conflictuelles et de réaliser un travail de grande qualité dans les délais.
  • Capacité avérée à travailler de manière indépendante et efficace pour produire des résultats sous pression et respecter des délais serrés.
  • Excellentes compétences en matière de présentation.

Compétences techniques :

  • Expérience pertinente en matière de montage d’opérations, de conseil, de structuration et de gestion de projets.
  • Connaissance avérée du financement du développement international et de l’architecture de financement mondiale, notamment en ce qui concerne l’Afrique.
  • Expérience dans l’évaluation d’investissements de projets multisectoriels.
  • Expérience dans la gestion des clients et des relations.
  • Attention aux résultats et efficacité, capacité à travailler sous pression avec un haut degré de précision et avec une solide capacité à produire un travail de grande qualité.
  • Esprit d’initiative, suivi des questions et des tâches, respect des délais et des priorités.
  • Solides compétences analytiques, de coordination et d’organisation avec la capacité de travailler en équipe dans un environnement multiculturel.
  • Communication efficace, maîtrise écrite et orale de l’anglais ou du français avec une connaissance pratique de l’autre langue.
  • Compétence en matière de logiciels courants de la suite MS Office, avec de préférence une expérience de SAP.
  • Maîtrise et capacité à structurer une variété d’instruments financiers complexes (dette, capital et garantie).
  • Expérience des prises de participation directes et de l’évaluation des prises de participations du secteur privé (un atout).
  • Connaissance approfondie des instruments de rehaussement de crédit, des prises de participations du secteur privé ou du capital-risque (préférable).
  • Connaissance approfondie des produits spéciaux (tels que les garanties) pour les investissements sectoriels (souhaitable).
  • Capacité à réagir rapidement face à de nouvelles situations et à anticiper de nouveaux enjeux.
  • Capacité avérée à acquérir de nouvelles compétences (notamment dans les secteurs de l’investissement, du capital-risque, de la technologie et de l’innovation).
  • Capacité à s’adapter à l’évolution rapide des besoins de l’écosystème du FIA.

LE PRÉSENT POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.

DOINGBUZZ TV

Laisser un commentaire