OIM recrute 01 consultant

OIM recrute 01 consultant

1. Lieu d’affectation pour la consultance : Togo

2. Durée : La durée du contrat du consultant sera de quarante (40) jours ouvrables sur deux (2) mois à compter de la signature du contrat.

3. Nature de la consultance : Evaluation de la gestion des frontières aux points d’entrée (Sanve Condji, Kodjoviakope et Noepe in Togo. Catégorie B.

4. CONTEXTE ET PORTÉE DE L’ÉVALUATION

4.1 Contexte
Les États d’Afrique de l’Ouest sont confrontés à des difficultés dans la gestion des frontières terrestres, notamment le manque d’infrastructures et d’équipements adéquats, la porosité des frontières et les activités des réseaux de traite des êtres humains et de trafic de migrants.
Des efforts importants ont été faits au Togo pour renforcer la capacité nationale de gestion des frontières conformément aux meilleures pratiques internationales et conformément aux engagements régionaux, continentaux et mondiaux, y compris l’élaboration d’une politique nationale de migration pour les services d’immigration.

Il existe également un comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) qui a des démembrements aux niveaux des préfectures (CPPLEV) principalement dans la Région des Savanes (Cinkassé, Tône, Kpendjal, Kpendjal Ouest et Oti Sud).
La porosité des frontières terrestres, l’insuffisance ou le caractère limité des infrastructures frontalières (notamment l’inadéquation des bâtiments, des véhicules, etc.)

et le sous-équipement des postes frontaliers d’immigration ont une incidence sur la capacité des agents frontaliers à s’acquitter efficacement de leurs fonctions statutaires et à répondre aux nouveaux défis tels que les urgences de santé publique de portée internationale et les activités croissantes des organisations extrémistes violentes dans les pays voisins.

lire aussi: Carlcare recrute 01 Assistante R H

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), dans le cadre du projet « Renforcement des frontières nord de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo », soutient les gouvernements de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo dans le contexte susmentionné afin d’améliorer la sécurité des frontières régionales. Cela se fera par le biais du renforcement des capacités nationales de gestion des frontières et du renforcement de la résilience des communautés frontalières à des postes frontaliers sélectionnés dans le nord des pays cibles.

Au Togo, la mise en œuvre du projet couvrira le renforcement de la sécurité aux frontières sélectionnées par l’amélioration des infrastructures et des équipements frontaliers, le renforcement des mécanismes de réponse aux urgences, y compris les urgences humanitaires et de santé publique, l’approfondissement de la coopération et de l’engagement entre les communautés frontalières et les acteurs étatiques ainsi que le renforcement de la coopération régionale entre les pays du Golfe de Guinée.

Une évaluation de l’immigration et de la gestion des frontières doit être réalisée à trois (3) postes frontaliers susmentionnés afin de fournir une analyse complète des éléments clés des systèmes de contrôle des migrations, notamment la législation, les politiques, les procédures,

les passeports/documents de voyage, la délivrance de visas, les contrôles à l’entrée et à la sortie, la gestion de l’identité, la coopération interagences et internationale, le suivi et les rapports, entre autres. Cette évaluation portera également sur les mécanismes d’intervention aux frontières sélectionnées pour répondre aux urgences transfrontalières, y compris les urgences de santé publique de portée internationale.
L’objectif de l’évaluation est de réaliser une évaluation des structures, procédures et systèmes de facilitation et de contrôle de l’immigration dans trois (3) points d’entrée terrestres le long de la frontière Sud du Togo : Sanvee Condji, Kodjoviakope et Noepe. L’évaluation doit fournir des recommandations conformes aux réglementations nationales et internationales et aux meilleures pratiques spécifiques au contexte pour améliorer l’efficacité des pratiques de gestion des frontières, y compris les opérations standardisées et la gestion administrative des frontières.

En outre, l’évaluation examinera les lacunes dans les pratiques de coordination existantes, la disponibilité et l’utilisation d’équipements standardisés, les pratiques de surveillance et d’enquête sur les crimes liés à l’immigration, la coopération transfrontalière, la gestion des informations aux frontières et entre les frontières et les commandements régionaux, et le renforcement des capacités du personnel désigné aux frontières.

4.2 Portée de l’évaluation
L’évaluation analysera les lacunes dans les domaines suivants : A. Cadre institutionnel et mécanismes de coordination B. opérations frontalière, C. Administration des frontières, 3. Gestion des connaissances et partage des données.
Enfin, l’évaluation examinera les besoins immédiats à moyen terme en matière d’infrastructures et d’équipements dans le domaine de l’immigration et de la gestion des frontières.

A. Cadre institutionnel et mécanismes de coordination

– Examen du mandat, des responsabilités et des rôles des organismes concernés par la gestion de l’immigration et des frontières ;

– Examen des mécanismes de coordination interne – lacunes et défis (politiques et pratiques) au sein du service d’immigration du Togo, concernant la gestion de l’immigration et des frontière lacunes et défis ;

– Examen des outils centralisés existants de gestion de l’immigration et des frontières (bases de données, mécanismes et organes de coordination, y compris les procédures opérationnelles standard, les lignes directrices, les politiques, les pratiques établies, etc.) par le Service d’Immigration du Togo (SIT) – lacunes et défis ;

– Examen des mécanismes de coordination avec les voisins dans la gestion de l’immigration et des frontières ;

– Examen des mécanismes de coordination avec les partenaires internationaux et autres tiers (y compris les autres organisations internationales, les partenaires de mise en œuvre) en matière de gestion de l’immigration et des frontières.

B. Les opérations frontalières : Sanvee Condji, Kodjoviakope et Noepe

Examen de la structure et de la mise en œuvre des fonctions des organismes au Togo concernant la gestion de l’immigration et des frontières, y compris :

– Le processus d’entrée et de sortie des passagers ;
– Permis d’entrée et de sortie utilisés dans les ports et aux frontières terrestres ;
– Passeport et certificat de voyage (statut actuel) ;
– Application des systèmes de permis de séjour ;
– L’application des systèmes de visas ;

– Coordination nationale et régionale sur la surveillance des mouvements et les alertes, le cas échéant
– Fonctions de contrôle de conformité (y compris l’examen des documents, la fraude d’identité et de documents) ;
– Collecte et gestion des renseignements ;
– Coordination de la détention et de la rétention ;

– État des infrastructures et des équipements des frontières physiques ;
– Disponibilité et état des équipements des patrouilles frontalières ;
– Disponibilité et état des installations d’eau, d’assainissement et d’hygiène (WASH) ;
– Capacité des systèmes de santé et des services de gestion des frontières à répondre aux crises humanitaires et aux urgences de santé publique ;

– Procédure opérationnelle standard pour guider la réponse à l’afflux transfrontalier massif de personnes, y compris de migrants, pendant une crise ;
– Le stockage et la distribution d’armes et d’articles dangereux.

 

C. Administration des frontières

-Examen de l’état des ressources humaines aux frontières sélectionnées :
– Recrutement, culture morale et organisationnelle, roulement, division du travail et charge de travail ;
– Formation et développement du personnel ;
– Valeurs et conduite;
– Processus de dotation en personnel, qualifications et compétences du personnel ;
– Examen des infrastructures et autres capacités techniques liées aux fonctions d’immigration et de gestion des frontières ;

D. Gestion des connaissances/de l’information et partage des données aux frontières

– Normes de gestion des connaissances ; directives existantes et leur conformité aux normes internationales et aux meilleures pratiques existantes ;
– Examen des capacités opérationnelles actuelles et de la mise en œuvre des lignes directrices, des procédures opérationnelles standard, etc. en matière de gestion des connaissances ;
– Examen des outils, instruments et pratiques dans le domaine de la gestion des connaissances
– Examen des principes existants en matière de protection et de partage des données, de leur conformité avec la législation nationale et les normes internationales et de leur capacité actuelle de mise en œuvre.

 

5. Département / Unité organisationnelle à laquelle le Consultant contribue : IBM/ Renforcement des frontières de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo, IB.0284.

6. Consultants de catégorie B : Résultats tangibles et mesurables du travail
Premier produit livrable
Production d’un plan de travail par le consultant ainsi que d’un calendrier détaillé pour la mise en œuvre du contrat en précisant en détail les tâches du projet et les différentes activités de travail et sa validation par OIM.
Deuxième produit livrable
– Réunions avec les interlocuteurs dans le pays et aux points d’entrée, collecte des données primaires et secondaires pour l’évaluation, analyse des données collectées, draft du rapport d’analyse, soumission du draft de rapport à l’OIM et aux autorités Togolaises pour révision, suggestions, amendements et commentaires.
Troisième produit livrable

– Production d’un rapport d’évaluation avec des recommandations clés pour renforcer les capacités de gestion de l’immigration et des frontières. Les documents consisteront en un aperçu et une analyse des statuts actuels du sujet (lacunes, défis et besoins), un résumé et des recommandations clés.
– Présentation d’un rapport d’évaluation avec des recommandations clés pour améliorer l’efficacité des pratiques de gestion des frontières, y compris les opérations standardisées et la gestion administrative des frontières ; rapport final d’analyse de la situation intégrant tous les commentaires et les modifications suggérées.

7. Indicateurs de performances pour l’évaluation des résultats
– Elaboration du plan de travail : le plan de travail est élaboré et soumis à l’approbation de l’OIM par le consultant ;

– Le questionnaire : L’OIM partagera le questionnaire avec le consultant et ce questionnaire sera revu et valider par la direction de l’immigration en coordination avec le Ministère de la Sécurité ;
– Réunion de validation de la méthodologie et du plan de travail ;

– L’enquête d’évaluation est réalisée : le consultant va interroger les personnes cibles par l’évaluation aux services de l’Etat (Service Immigration du Togo) ;
– Les données sont dépouillées et analysées : les données sont dépouillées par le consultant ;
– Les rapports provisoires de l’enquête sont rédigés : les rapports intègrent toutes les rubriques du questionnaire ;

– Le rapport provisoire de l’évaluation est soumis au niveau national et au niveau de l’OIM pour révision et commentaires ;
– Le rapport final est rédigé et transmis à l’OIM : le rapport final intégrant tous les amendements et commentaires faits par la partie Nationale et l’OIM.

8. Formation, expérience et/ou compétences requise
a) Education
Master/Maîtrise en sciences politiques et Droit, Sciences sociales ou dans un domaine de développement connexe d’un établissement d’enseignement accrédité.
b) Expérience
• Avoir au minimum cinq (5) ans d’expériences professionnelles dans des travaux similaires.

9. Déplacement requis
Oui. L’évaluation sur le terrain comprendra des discussions avec les parties prenantes concernées et des consultations avec l’équipe du partenaire de mise en œuvre, qui accompagnera le consultant lors de toutes les réunions. Le consultant tiendra des consultations approfondies avec les Service d’Immigration au Togo (SIT. L’évaluation comprend une visite de terrain dans les Points d’Entrée ciblés.

10. Compétences
Valeurs
• Inclusion et respect de la diversité : respecte et promeut les différences individuelles et culturelles encourage la diversité et l’inclusion dans la mesure du possible.
• Intégrité et transparence : maintien des normes éthiques élevées et agit d’une manière conforme principes/règles d’organisation et normes de conduite.
• Professionnalisme : démontre sa capacité à travailler de manière calme, compétente et engagée et exerce un jugement prudent pour relever les défis quotidiens.
Compétences essentielles – indicateurs du comportement
• Travail d’équipe : développe et promeut une collaboration efficace au sein et entre les unités pour atteindre des objectifs communs et optimise les résultats.
• Livrer des résultats : produit et livre des résultats de qualité d’une manière axée sur le service et e temps opportun ; est orienté vers l’action et s’engage à atteindre les résultats convenus.
• Gérer et partager les connaissances : cherche en permanence à apprendre, partager les connaissances et innover.
• Responsabilité : s’approprie la réalisation des priorités de l’Organisation et assume la responsabilité de ses propres actions et du travail délégué.
• Communication : encourage et contribue à une communication claire et ouverte ; explique des sujets complexes de manière informative, inspirante et motivante.

11. Procédures de dépôt de candidature
Les candidat(e)s/cabinets intéressés doivent envoyer leur curriculum vitae (CV) et les propositions techniques ainsi que financières à [email protected] au plus tard le 24 Mars 2022 en indiquant en objet « Consultant en évaluation des frontières ».

Les dossiers de candidature doivent inclure :
• Une lettre de présentation et le (s) CV du (des) experts avec au moins deux (2) références professionnelles.
• Une proposition financière décrivant les honoraires du consultant.
• Un projet de plan de travail indiquant le flux de travail proposé et la durée, avec les dates d’échéance pour la version zéro du rapport d’évaluation contenant les principaux résultats et recommandations, la révision et les versions finales.

• Un résumé et des références (y compris des copies de projets précédents) de travaux similaires ou connexes déjà effectués.
Tous les droits de propriété intellectuelle et autres droits de propriété, y compris, mais sans s’y limiter, les brevets, les droits d’auteur, les marques de commerce et la propriété des données résultant de cette consultation sont dévolus à l’OIM, y compris, mais sans s’y limiter, les droits d’utiliser, de reproduire, d’adapter, de publier et de distribuer tout élément ou partie de celui-ci.

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et recevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire  -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun  -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram l'actualités internationale  👨‍💻👩‍💻 Groupe Télégram pour télécharger et regarder les séries et films  🙋‍♂️ Groupe Télégram les informations ; Buzz et autres 

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - OIM recrute 01 consultant Loading ...
Mots clés:,

Laisser un commentaire